Face à la presse ce mardi, l’ancien arrière latéral gauche des Lions Indomptables s’est insurgé contre les récents propos de Roger Milla qui, lundi, a condamné Samuel Eto’o de ne pas soutenir la candidature de Joseph Antoine Bell, à la présidence de la Fécafoot.

« Je ne sais pas pourquoi Eto’o soutient les Kadji, Mbombo Njoya et autres, je n’arrive vraiment pas à comprendre ce qu’il se passe dans sa tête (…) Je ne peux pas accepter qu’il soit à l’origine du désastre du football camerounais ». Pour répondre à ces propos prononcé lundi par Roger Milla, Samuel Eto’o n’a eu besoin de personne. Et pourtant, le meilleur buteur de l’histoire de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) n’est pas le seul à s’être senti choqué. Même au sein du Collectif des Anciens Lions Indomptables du Football (Calif), des voix se sont élevées pour condamner cette sortie jugée « maladroite » de Roger Milla, lui-aussi membre de ce Collectif. Et parmi les anciennes gloires du football camerounais qui ont vite fait de fustiger les propos de l’ambassadeur itinérant, figure Isaac Sinkot.

Courtois, respectueux et simple dans son langage, l’ancien arrière droit des Lions Indomptables recadre. « On ne peut pas demander à un joueur pourquoi il n’a pas signé dans tel ou tel club », dit-il, faisant allusion à la non adhésion de Samuel Eto’o à la candidature de Joseph Antoine Bell. « Quand vous avez la chance d’avoir un jeune qui est surdoué, un jeune qui a des qualités et le talent pour construire quelque chose de bénéfique pour la postérité, faut-il le supprimer pour le seul argument qu’il n’est pas assez âgé ? Non ! Si nous avons un jeune qui fait ce que Samuel Eto’o fait, on doit l’adopter et l’encourager. Et non le condamner en faisant croire qu’un joueur qui est en activité ne peut pas apporter sa pierre pour la construction de notre football. Comme chacun de nous, les anciens joueurs, Eto’o mérite lui-aussi d’avoir voix au chapitre. Il mérite autant de considération et de respect que nous tous », a-t-il martelé. Pour mémoire, Isaac Sinkot fait partie de l’équipe camerounaise qui a remporté la CAN 1984.

Les derniers articles

Write a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *