Dans un entretien au quotidien néerlandais Het Parool, le gardien camerounais de l’Ajax Amsterdam a raconté qu’un club n’avait pas voulu le faire signer par le passé en raison de sa couleur de peau.

« Ce n’est pas facile pour un gardien noir d’atteindre les sommets ». Dans un long entretien accordé mardi au quotidien néerlandais Het Parool, André Onana s’est confié sur la question du racisme dans le monde du football. Le gardien camerounais de l’Ajax Amsterdam a raconté qu’un club n’avait pas voulu le faire signer par le passé en raison de sa couleur de peau.

« Lors de ma première année à l’Ajax, nous avons atteint la finale de la Ligue Europa (défaite contre Manchester United, en 2017). Après la finale, mon agent s’est entretenu avec un club qui était intéressé, mais ce club a décidé de ne pas me recruter, car recruter un gardien noir était difficile par rapport à ses supporters. Ce n’était pas parce que le club pensait que je n’étais pas assez bon », a-t-il confié.

Aujourd’hui encore, André Onana assure être confronté au racisme à presque « tous les matchs à l’extérieur ». « Mais je n’en parle pas. Je suis fier d’être noir. Je ne fais aucune différence entre le blanc et le noir. Si vous le faites, c’est votre problème », a ajouté l’international camerounais de 23 ans.

Tags:

Les derniers articles

Write a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *