Le président de la Confédération Africaine de Football a voulu taire la polémique sur ses affinités avec les autorités marocaines.

Ahmad ne le cache pas. Entre lui et le Maroc, il existe un lien très fort. Quand il n’est pas aperçu en compagnie du roi Mohamed VI, c’est avec le président de la Fédération royale que le président de la Confédération Africaine de Football (CAF) se montre la plupart du temps. Une proximité qui a le don d’agacer certains observateurs du monde du football africain. Mais le Malgache a tenu à répondre à ses « détracteurs », qu’il traite au passage de jaloux et d’envieux, selon le quotidien arabophone Al Akhbar, dans sa livraison du 10 janvier.

« Ma forte amitié, mon affection et mes multiples déplacements au Maroc ne sont pas appréciés de tous et quelques-uns en sont malades même. Je dis à ces personnes que leur avis ne m’intéresse nullement. J’aime réellement ce pays, qui est un ami de toute l’Afrique et qui a pris ses responsabilités quand il le fallait à son égard. Le Maroc a été au secours de la CAF à plusieurs reprises, à l’image de la fois où il a organisé le Championnat d’Afrique des joueurs locaux (CHAN), en plus du Symposium du football africain. C’est ce que d’autres pays n’ont pas fait et je suis fier de mon amitié avec le royaume qui a tant fait pour le football continental »,  a lâché Ahmad.

Gloria Atangana

Tags: ,

Les derniers articles

Write a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *