Le trophée de la meilleure joueuse africaine de l’année 2019 a échappé à l’attaquante internationale camerounaise arrivée deuxième, derrière la Nigériane Asisat Oshoala.

Elle était annoncée comme la grande favorite. Mais le Ballon d’or africain de football féminin lui a glissé entre les doigts. Nchout Njoya Ajara a été devancée par Asisat Oshoala. Le trophée tant convoitée par l’attaquante internationale camerounaise a été remis à la buteuse nigériane du FC Barcelone le 7 janvier dernier, à l’occasion de la cérémonie de récompense des Awards de la Confédération Africaine de Football (CAF) en Egypte. La lauréate est sacrée pour la troisième fois de son histoire, avec un écart de 30 voix.

A 27 ans, Nchout Njoya Ajara espérait pourtant entrer dans le cercle fermé des Ballon d’or africains de football féminin, grâce à ses statistiques reluisantes. Tenez, l’année dernière, elle a inscrit 35 buts avec son club et son pays, toutes compétitions confondues. Vice-championne et finaliste de la Coupe de Norvège sous le maillot de Valrenga, elle a terminé deuxième au prix Puskas qui récompense le plus beau but de l’année au FIFA THE BEST. Une première pour une footballeuse africaine. D’ailleurs, elle est classée première footballeuse africaine et 15e mondiale à la bourse de l’International Football Federation of History and Statistics (IFFHS). Buteuse vedette des Lionnes Indomptables qu’elle a porté jusqu’aux huitièmes de finale de la Coupe du monde en France, elle est celle qui a également qualifié son pays pour le tour final des éliminatoires des Jeux olympiques 2020.

[Starafrica.com]

Les derniers articles

Write a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *