Maître d’œuvre des différents chantiers de la Coupe d’Afrique des nations (CAN) 2019, le ministre camerounais des Sports veille chaque jour, à l’état des préparatifs de cette grand-messe du football continental.

Le ministre des Sports et de l’Education physique est aux avants postes. L’organisation pratique de la Coupe d’Afrique des nations (CAN) Cameroun 2019 lui incombe particulièrement. Et parce que le nom et l’honneur du pays des Lions Indomptables est en jeu, Pierre Ismaël Bidoung Mkpatt s’est donné tous les moyens de remplir ses missions en tant que président du Comité local d’organisation (Cocan) de cette grand-messe du football africain. « On comprend mieux pourquoi le chef de l’Etat, Paul Biya a décidé de lui renouveler sa confiance en le maintenant à son poste de ministre, à un moment où certaines mauvaises langues lui prédisaient un avenir incertain », décrypte un commentateur sportif.

Quand il n’effectue pas de descente sur le terrain, le patron des Sports multiplie des réunions de travail avec les Commissions techniques du Cocan et les entreprises. Objectif : mettre « au point de l’approche efficiente » qui permettra au Cameroun « de relever le défi non seulement d’appliquer les recommandations de la dernière mission de la CAF, mais aussi d’organiser avec panache la CAN 2019 », a-t-il souvent expliqué. Des moments idoines pour rassurer d’abord la presse nationale et internationale sur le bon état d’avancement des préparatifs de cette CAN camerounaise, puis de féliciter les efforts qui sont faits en terme de Communication notamment à travers la campagne d’affichage et toutes les autres initiatives bien accueillies par le grand public, et enfin, de prescrire un certain nombre de recommandations.

Recommandations

Le ministre camerounais des Sports souhaite par exemple « une mobilisation permanente de jour comme de nuit ; le respect du chronogramme contenu dans les documents remis à la CAF lors de la première mission d’inspection ; une synergie d’actions de tous les acteurs impliqués dans la mise en œuvre des travaux ». Et aussi : « accélérer la production des derniers documents techniques attendus ; tout mettre en œuvre pour respecter les recommandations de la première mission d’inspection de la CAF ».

Quant aux administrations compétentes, le ministre des Sports recommande un suivi de proximité des travaux sur tous les sites et « qu’un rapport hebdomadaire concernant l’application des recommandations de la dernière mission CAF soit adressé à toutes les structures et hiérarchies compétentes ; une accélération des procédures administratives ». Et de conclure par la Direction du tournoi à qui il conseille « d’accélérer les préparatifs de la prochaine mission de la CAF attendue incessamment au Cameroun ».

Tags:

Les derniers articles

Write a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *