Depuis le début de la saison, Vincent Aboubakar n’a disputé que trois matchs officiels : un en Coupe du Portugal, un autre avec l’équipe B et un mégot (4 minutes) lors du troisième tour qualificatif de la Ligue des champions. Malgré son faible temps de jeu, l’attaquant du FC Porto fait partie des 23 joueurs camerounais qui entrent en stage ce lundi à Yaoundé, en vue de préparer les deux premiers matchs des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) 2021 prévus les 13 et 17 novembre respectivement contre le Cap-Vert et le Rwanda. Une convocation qui suscite des interrogations au sein de la presse sportive nationale, qui n’a pas manqué d’interpeller l’entraîneur Toni Conceiçao sur les raisons qui permettent de justifier le retour de l’ancien joueur du FC Lorient en sélection nationale, deux ans plus tard.

« Plusieurs raisons expliquent le retour de Vincent Aboubakar en sélection nationale, a déclaré Toni Conceiçao en conférence de presse ce lundi. Premier point : Vincent est une référence ici au Cameroun. On sait à peu près tout ce qu’il a fait pour son pays dans le passé. Deuxième point : Vincent est physiquement apte à représenter la sélection ». Ce n’est pas tout. Le nouvel entraîneur des champions d’Afrique 2017 veut surtout pouvoir juger celui qui a inscrit le but de la victoire, lors de la finale de la Coupe d’Afrique remportée à Libreville (Gabon) il y a deux ans. « Les fondamentaux de ces matchs qualificatifs pour la phase finale de la Coupe d’Afrique des Nations 2021 consistent tout simplement dit-il, à évaluer ces joueurs. Vincent Aboubakar a été appelé dans le but de voir si dans un futur très proche, il sera capable de montrer qu’il peut à nouveau représenter valablement la sélection et faire partie de l’aventure pour la CAN ».

Starafrica.com

Les derniers articles

Write a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *