L’entraîneur de la sélection nationale amateur parle de l’ambiance au sein de la tanière, depuis la mise sur pied d’une équipe de superviseur au sein de la tanière.

Comment avez-vous accueilli la décision du ministre des Sports de nommer un superviseur technique général, à la tête de l’équipe que vous entraînez ?

La décision du ministre des Sports de nommer un superviseur technique général a été très bien accueillie. Quand vous regardez les grandes nations de football préparer leurs compétitions, elles ont toujours des superviseurs qui accompagnent l’équipe. Une nation comme l’Espagne peut vous aligner 40 superviseurs lorsqu’elle va en Coupe du monde. Tout ça ce sont des apports pour que le travail du staff technique puisse être bien fait. Il y’a plein de choses qui peuvent échapper au staff technique mais avec la présence des superviseurs, on est presque sûr de tout cerner.

Comment la collaboration se passe entre le staff technique et le quatuor de superviseurs qui vous a été accolé ?

C’est une collaboration très saine. Le Superviseur Technique Général est un entraîneur très expérimenté. Je me souviens d’ailleurs qu’il a été superviseur pour Pierre Le Chantre. C’est un aîné avec qui je m’entends très bien et pour qui j’ai beaucoup de respect. La collaboration avec monsieur Gweha Ikouam se passe très bien et dans une bonne ambiance. Il est également assisté par des collègues compétents.  Ses assistants et lui nous accompagneront dans plusieurs domaines tels que l’observation des équipes de la poule du Cameroun et des autres poules.

Sur le plan technique, ils nous apporteront des conseils avisés et éclairés. Avec l’appui du Superviseur Technique Général et de ses adjoints, nous pourrons travailler avec des biologistes sur l’état des joueurs qui constitueront la liste définitive des 23 pour le CHAN. Les superviseurs nous apporteront des éléments nouveaux qu’à nous seuls nous ne pourrons pas maîtriser. Je garde mon rôle de sélectionneur, le Superviseur Technique Général et ses assistants ne viendront jamais empiéter sur le rôle du staff technique ou alors le remplacer. La décision de greffer un Superviseur Technique Général tombe à point nommé, leur soutien est la bienvenue.

Les derniers articles

Write a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *