Selon le président de la Fédération camerounaise de football (Fécafoot), les joueurs des différentes catégories des équipes nationales devront dorénavant signer une charte d’adhésion avant d’arborer le maillot national.

La Fédération camerounaise de football (Fécafoot) ne veut plus vivre les mêmes problèmes liés aux primes des joueurs des sélections nationales, à l’approche de compétitions majeures. Du coup, chaque joueur sera dorénavant soumis à la signature d’une charte d’adhésion aux différentes catégories des équipes nationales de football du Cameroun, avant le début de chaque stage sous le maillot vert-rouge-jaune. C’est un projet que le président de la Fécafoot entend mettre sur pied ds les prochains mois. « Dorénavant, chaque joueur qui sera appelé en équipe nationale, peu importe la catégorie, aura à signer une charte d’adhésion dans laquelle il y aura un règlement intérieur, les obligations des joueurs, les obligations des encadreurs, les sanctions et évidement une grille de primes qui sera arrêtée définitivement pour qu’on ait plus à vivre ce genre d’aventure », a expliqué Seidou Mbombo Njoya.

Pour le patron du football camerounais, il est question de mettre en place un cadre qui doit rappeler certaines valeurs aux joueurs, notamment « qu’on n’est pas en club mais en équipe nationale. Et en équipe nationale, on joue pour le drapeau. Il y aura un certain nombre de rappels et de principes à respecter. En signant cette charte, les joueurs s’engageront à respecter ces valeurs et à respecter les engagements qu’ils auront pris vis-à-vis de la République, de leur encadrement technique et de leurs collègues. Pour moi, c’est très important et ça va être fait ainsi ». Celui qui ne voudra pas signer cette charte ne sera pas en équipe nationale, « peu importe qu’il soit une star ou pas. Je veillerai à ce qu’il y ait un suivi scrupuleux sur ce point », prévient-il.

Ainsi donc, lorsque la liste des 23 joueurs est arrêtée par les différents sélectionneurs, les joueurs retenus devront signer ladite charte avant d’entrer en stage. Et à partir de cet instant-là, ces derniers acceptent les règles, y compris le montant des différentes primes qui auront été fixées. « On leur donnera d’ailleurs un guide qu’ils vont garder avec eux, poursuit le président de la Fécafoot. On n’a rien inventé, rassurez-vous. On s’est appuyé sur la base de ce qui se fait un peu partout en Europe et même dans certains pays africains comme le Sénégal. On va aussi être raisonnable sur les primes. Il ne faut pas exagérer ; je trouve que ça prend des proportions extrêmement importantes. Il faut revoir ça ».    

Starafrica.com 

Les derniers articles

Write a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *