L’international camerounais de l’Excel est déterminé à profiter du second tour pour aider Mouscron à sortir de la zone rouge et démontrer l’entièreté de son potentiel.

Arrivé à Mouscron en 2015, avec l’étiquette de grand espoir du football camerounais dans le dos, Fabrice Olinga souffle le chaud et le froid depuis qu’il a débarqué au Canonnier. Souvent sur le banc en début de saison, il semble désormais avoir fait son trou dans le onze de base de Mouscron.

Cerise sur le gâteau, il est également régulièrement appelé en équipe nationale et il a même eu l’occasion de jouer avec les Lions Indomptables lors de leur dernière sortie. Au Cameroun, justement, Fabrice Olinga côtoie deux grands noms du football mondial: Clarence Seedorf, le sélectionneur, et Patrick Kluivert son adjoint.

Deux hommes qui apportent beaucoup au Camerounais de 22 ans. “Ils m’ont beaucoup parlé depuis qu’ils sont en place et c’est toujours positif d’avoir des conseils de grands noms du football comme eux”, explique Fabrice Olinga.

Les conseils du duo néerlandais? Jouer et prendre du plaisir. “Ils m’ont dit qu’ils avaient cerné mon potentiel et que je devais oser prendre mes responsabilités et c’est ce que j’essaye de faire : jouer, oser et prendre du plaisir.”

Et ça se ressent dans la confiance et dans l’état d’esprit affiché par le Camerounais. “J’avais vraiment besoin d’entendre ça et ça m’a fait beaucoup de bien. Je sais que je peux apporter quelque chose à Mouscron et aider l’équipe à sortir de la zone rouge. Et c’est ce que je veux faire: laisser parler mes qualités et montrer ce que je vaux sur la pelouse.” Avec la perspective de disputer la Coupe d’Afrique des Nations en fin de saison…

walfoot.be

Les derniers articles

Write a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *