Pour la première fois dans l’histoire du football camerounais, le président de la Fécafoot a organisé un séminaire à l’attention des présidents des Ligues régionales de football. Ils ont notamment été imprégnés des outils nécessaires à un bon accomplissement de leur mission.  

Ce n’était qu’une « simple » séance de travail, selon les termes de certains profanes. Mais dans le fond, le séminaire organisé récemment à l’attention des présidents de Ligues régionales de football est une petite révolution. Parce qu’en effet, c’est la première fois qu’un président de la Fédération camerounaise de football (Fécafoot) prend une telle initiative. Le but pour Seidou Mbombo Njoya étant de renforcer les capacités managériales des élus régionaux et départementaux de la Fécafoot. Pour cette grande première, il s’est agi d’outiller ces acteurs de premier ordre sur tous les aspects liés au fonctionnement de la Fédération. Notamment les nouvelles procédures administratives et financières, les règlements des compétitions, le programme « FIFA Forward », de même que les aspects relatifs au marketing et à la communication 3.0.

« L’objectif à terme était pour le président Seidou Mbombo Njoya de permettre aux  Ligues régionales et départementales d’être effectivement autonomes aussi bien sur le plan administratif que dans l’organisation et la gestion de leurs activités. Un vœu cher au président Seidou Mbombo Njoya qui s’inscrit en droite ligne de ses promesses de campagne et donc de son programme de modernisation de l’organisation et de la gestion de la Fécafoot », indique la Fédération sur son site internet officiel. Heureux d’être les cibles de cette innovation du nouvel exécutif de la Fécafoot qui a décidé de les imprégner des outils nécessaires à un bon accomplissement de leur mission, les présidents des Ligues ont tenu à féliciter Seidou Mbombo Njoya et ses vice-présidents, Aboubakar Alim Konate, Céline Eko et Abbo Mohamadou, pour cette marque d’attention.

Bâtir une nouvelle Fécafoot

Seidou Mbombo Njoya est en effet en train d’imprimer progressivement ses marques. Le patron de l’instance faîtière du football national est déterminé à bâtir une « nouvelle » Fécafoot, adossée sur le professionnalisme et la quête de bons résultats. L’homme qui a été élu le 12 décembre 2018 ne ménage d’ailleurs aucun effort pour démontrer son engagement. C’est par exemple grâce à son implication et sa médiation dans la crise qui opposait les clubs d’élite et la Ligue de football professionnel, que les championnats de Ligue 1 et de Ligue 2 ont pu démarrer après un essai manqué.

Les derniers articles

Write a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *