Reconnu coupable d’un certain nombre de griefs par la Commission d’Ethique de la Fédération camerounaise de football, Tombi A Roko a été suspendu à vie, de toute activité relative au football.

La sanction est tombée. Tombi A Roko Sidiki est suspendu de toute activité relative au football au Camerounais. L’ancien président de la Fédération camerounaise de football (Fécafoot) a été frappé par la Commission d’Ethique de l’instance qu’il a dirigée de 2015 à 2017. Le successeur d’Iya Mohamed, incarcéré depuis l’année 2013 a été reconnu coupable de plusieurs accusations portées contre lui. La Commission d’Ethique de la Fécafoot parle notamment de « l’octroi des crédits non remboursés et autres avantages indus aux membres du Comité Exécutif de la Fecafoot ». Mais aussi d’avoir mis à disposition des fonds aux personnels et à certains individus sans justificatifs et d’usurpation de fonction.

La Commission d’Ethique de la Fécafoot a également reconnu l’ex-président coupable de « malversations dans la gestion des projets de construction des stades de Bafia, Sangmelima, Bangangté et Bamenda » et d’avoir transformé un don de 6 000 ballons offerts par l’ancien équipementier des Lions Indomptables (Puma, Ndlr) en achat de ballons d’un montant de 79 millions de francs CFA. Outre la suspension à vie de toute activité liée au football, Tombi A Roko Sidiki écope également d’une amende de 10 millions de francs CFA. Celle-ci doit être réglée dans un délai de 6 mois à compter du 1er juillet 2019. Notons que d’autres anciens responsables de la Fécafoot sont également visés par les mêmes sanctions.

[Starafrica.com]

Les derniers articles

Write a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *