Extrait du discours prononcé par le nouveau président de la Fédération camerounaise de football (Fécafoot) ce mardi, à l’occasion de la cérémonie de passation de service.

Le nouveau Comité Exécutif hérite de la lourde tâche de poursuivre l’œuvre qui a été engagée et qui est colossale. Il n’y a plus de temps pour les querelles et les ressentiments. Du haut de cette estrade et dans ce lieu de rassemblement, j’appelle à l’unité de la famille du football parce que nous avons le devoir de donner un avenir radieux à tous ces milliers de jeunes talentueux, filles et garçons, qui ont fait du football leur rêve. C’est pour cette raison que je place mon mandat sous le signe du changement et du rassemblement avec pour socle la bonne gouvernance et le respect de l’éthique.

Le programme sur la base duquel j’ai été élu est la boussole qui va guider cette olympiade. Il fera l’objet d’une planification à court, moyen et long terme, budgétisé puis soumis pour adoption à la prochaine Assemblée Générale.

C’est un programme ambitieux et réalisable qui nécessite la contribution de tous. Nous devons donc regarder vers la même direction et avancer en rangs serrés pour atteindre nos objectifs et redorer l’image de notre Fédération et, au-delà, l’image de notre football.

La mise en œuvre de ce programme nécessite de grandes réformes à tous les niveaux ; le mode de gestion va être revu, le respect de l’éthique sera de mise afin de barrer la voie aux mauvaises pratiques. Nous nous appuierons sur un personnel compétent capable de traduire en actes notre programme.

Le Comité de Normalisation a commencé ce grand chantier de réforme et je prends l’engagement aujourd’hui de le poursuivre sur la base de ce qui a été élaboré et remarquablement fait.

S’agissant du domaine technique, la Direction Technique Nationale fera l’objet d’une attention particulière. Elle sera dotée de personnel et d’outils conséquents pour mener à bien sa mission, c’est-à-dire donner une identité à notre football et redonner de la beauté au spectacle qui fera revenir le public dans les stades.

Le football amateur, le football jeune, le football féminin, le futsal et le beach soccer ne seront pas en reste. Tout sera mis en œuvre pour que toutes ces ligues spécialisées se développent et fassent la fierté de notre pays.

En ce qui concerne les entraineurs, les arbitres et les joueurs, des efforts seront consentis pour l’amélioration de leur condition de travail. Un accent sera mis sur le respect réciproque des contrats de travail par toutes les parties. Des réflexions vont être engagées pour la mise en œuvre d’une couverture sociale en leur faveur.

Pour ce qui est de la médecine sportive, nous avons pour objectif à moyen terme d’engager un plaidoyer auprès de l’Etat pour la formation d’un plus grand nombre de spécialistes afin de faire de notre pays une plaque tournante en Afrique Centrale en la matière.

Quant aux équipes nationales, nous allons œuvrer de commun accord avec l’Etat, pour redorer l’image de ces équipes qui ont toujours fait la fierté de notre pays.

Aux différents partenaires (sponsors, médias, supporters, etc.), j’indique qu’un nouveau départ vient d’être amorcé. Une nouvelle Fécafoot est sortie des fonts baptismaux, nous avons besoin de votre soutien et accompagnement pour un partenariat gagnant-gagnant.

Les derniers articles

Write a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *