Le patron de l’encadrement technique de Yong Sport de Bamenda a été pris en otage ce mardi dans la ville où réside le club qu’il entraine. Selon certaines indiscrétions, ce kidnapping porterait la signature des sécessionnistes anglophones.

Les acteurs du football camerounais retiennent leur souffle. Un des leurs, Emmanuel Ndoumbe Bosso, entraineur de Yong Sport de Bamenda (région du Nord-Ouest), un club de Ligue 1 nationale a été pris en otage ce mardi dans la ville où est basé le club qu’il entraine. Sans nouvelles officielles du technicien, certaines sources croient savoir qu’il aurait été kidnappé par des sécessionnistes qui entretiennent la terreur dans cette partie du pays depuis plus d’un an.

Chaque mois en effet, l’on assiste à une escalade de la violence dans les régions anglophones du pays. Quand ce ne sont pas les écoles, les hôpitaux, les édifices administratifs qui sont brûlés, c’est avec l’armée camerounaise que ces séparatistes échangent des tirs. La population, impuissante reste spectatrice, prise en otage par ces terroristes qui n’hésitent pas à procéder par kidnapping et demande de rançon. Dans cette guerre qu’ils font perdurer, malgré les multiples batailles perdues face aux forces nationales de défense, les affidés du mouvement indépendantiste anglophone ne baissent pas les armes. Espérons que l’entraineur Emmanuel Ndoumbe Bosso donnera des nouvelles d’ici peu…

Avec starafrica.com

Les derniers articles

Write a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *